•  

     

    Castillon la Bataille en Gironde dans la région d’Aquitaine. 

    Seule commune de France portant le nom de « Castillon » à avoir rajouté « bataille » 

    afin de ne pas oublier son histoire. 

    C’est en 1953, 500 ans après la bataille que Castillon 

    prend le nom de Castillon la Bataille. 

     

    Tous les ans, pendant la période estivale, 

    un merveilleux spectacle quotidien de deux heures, 

    nous replonge dans la vie du Moyen-âge. 

    Plus de 700 bénévoles dont 450 comédiens et plus de 50 cavaliers 

    participent à cette fantastique fresque historique.

     


    votre commentaire
  •  

     

     Le monument Talbot est érigé à l’endroit même où se trouvait 

    une chapelle « Notre Dame de Talbot ». 

    Construite par les français juste après la bataille 

    et détruite pendant la Révolution. 

    Ce monument est la seule trace du Général John Talbot mort 

    lors de la dernière grande bataille de la guerre de cent ans.

     


    votre commentaire
  •  

     

    Trois siècles de domination anglaise sur l’Aquitaine. 

    A la suite de l’annulation du mariage 

    de la duchesse Aliénor avec le roi de France Louis VII. 

    Aliénor d’Aquitaine épouse en secondes noces 

    Henri de Plantagenet, futur roi d’Angleterre. 

    Cela permit l’essor de cette région privilégiée par le commerce avec l’Angleterre. 

    Grâce à ce mariage les rois d’Angleterre 

    devenaient successivement ducs d’Aquitaine. 

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Le 17 juillet 1453, à Castillon, c’est la dernière grande bataille 

    qui mis un terme à la guerre de cent ans. 

    Un tournant décisif pour la région d’Aquitaine 

    qui depuis trois siècles était sous l’emprise des anglais. 

    Sur demande du roi d’Angleterre Henri VI, le Général John Talbot emmena 

    avec son fils 6000 hommes au combat. 

    Ils perdirent tous deux la bataille et leurs vies. 

    Côté français, le roi Charles VII déploya trois armées d’environ 5 à 7000 hommes. 

    L’Aquitaine revient sous la coupe du roi de France.

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Le GRHESAC 

    (Groupe de Recherches Historiques et de Sauvetages Archéologiques du Castillonnais) 

    Association de la loi de 1901, 

    dont le siège est à la mairie de Castillon la Bataille 

    s'efforce de mieux connaître et 

    faire connaître l'histoire de Castillon et de sa région. 

     

                  

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    La porte de fer (porte du midi) est située 

    au bord de la Dordogne date du XIe siècle. 

    Seul vestige des remparts entourant la ville de Castillon. 

    Ces remparts renfermaient un château-fort 

    du temps de Charlemagne dans la seconde moitié du IXe siècle. 

    Ce château fut rasé ainsi que les fortifications 

    entourant la ville en 1624 sur ordre de Louis XIII. 

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

     

    Le pont de Castillon la Bataille date de 1949.

    C'est un pont en arc.

    Les piles et les culées sont recouvertes d'un parement de moellons

    sur des assises avec des couronnements en pierre de taille.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique