•  

    La vache Prim'Holstein ou française frisonne pie noir est d’origine française,

    le nom de Prim'Holstein lui a été donné en 1990.

    C’est la vache laitière la plus prolifique du cheptel français

    (une vache Prim'Holstein produit plus de 10 000 litres par an),

    c’est également la plus répandue dans le pays.

    On la trouve dans le monde entier sous le nom de Holstein. 

    De grande taille, sa robe pie noir, à taches blanches et noires est bien délimitées.

     


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    Il reste actuellement moins de 80 individus en France issus de croisements

    avec d’autres races (Frison, Holstein, Limousine).

    Après avoir donnaient leur lait au bordelais jusqu’en 1930,

    elles furent remplacées par leurs cousines du nord comme l’Holstein plus prolifiques. 

    Désormais on tente de reconstituer la race bordelaise en s’attachant à retrouver

    toutes les caractéristiques (robe, lait, viande) de la race originelle. 

    Ses signes particuliers : Robe noire et blanche, une écharpe noire au niveau du collier,

    le bout de la queue et des pattes sont également noir. 

    L’origine de cette vache laitière rustique de taille modeste à la robe bigarrée 

    viendrait d’une race importée pendant la guerre de cent ans par les anglais.

    Cette photo a été prise au parc floral de Bordeaux - Lac au printemps 2012.

     

     


    1 commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •  

    La bazadaise est une race bovine française. 

    Elle est originaire du sud de la Gironde. Elle doit son nom de Bazas. 

    Elle pourrait avoir plusieurs origines. 

    De par sa morphologie musclée d'ancienne vache de trait reconvertie en race bouchère. 

    Le tour des yeux, le mufle de couleur claire et les cornes courtes en croissant 

    sont aussi un signe de parenté avec la blonde d'Aquitaine ou la limousine. 

    Elle pourrait aussi appartenir au rameau grise des steppes. 

    Sa couleur grise et la proximité géographique avec la Gasconne plaident pour cette thèse. 

    Il est probable que ce soit un très ancien métissage entre les deux races.

    C'est grâce à la recette de l'entrecote à la bordealaise qu'elle a acquis ses lettres de noblesses. 

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique