• Photo du canot de sauvetage "Papa Poydenot"

     

     

     

    Tandis que l’on remettait en état et aménageait l’ancienne maison-abri l’embarcation dut confiée aux mains expertes des compagnons du chantier PICHAVANT à Pont l’Abbé. Après une mise à nue de la carène, on renforça la charpente, notamment au niveau des varangues et l’on remplaça la contre-quille. La coque, liée à la quille en chêne par des tiges métalliques boulonnées qui reprennent à la fois la varangue et la fausse quille de 300kg formant le lest, était en mauvais état, affaiblie par quatre-vingt dix années de service. Une reprise complète du rivetage en cuivre s’avérait également nécessaire. Les dômes avant et arrière formant coffres étanches, supprimées par le Centre des Glénan, furent reconstitués en lamellé d’acajou. On rigidifia la structure en renforçant les serres, les traverses de plancher et les bancs de nage, ce type de coque ne possédant pas de membrures.

     

    Les six tapes de vidange en bronze fort heureusement conservées, firent l’objet d’une vérification minutieuse avant d’être remises en place. Les bittons de halage ainsi que le gouvernail et sa barre franche furent refaits à neuf. Les caissons à air en cuivre, fortement dégradés, formant volumes d’insubmersibilité dans la construction initiale, furent remplacés aussi bien dans la cale que sous les bancs de nage.

     

    Ne négligeant aucun détail, l’Association fi reconstituer le gréement à partir des plans provenant des chantiers AUGUSTIN NORMAND : la voilerie FIACRE de Douarnenez taillera un foc, une misaine et une grand’voile formant une surface totale de 16,23 m2.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :