•  

     Ces tapisseries proviennent du château de Villebon,

    situé en Eure-et-Loir et propriété de la famille de la Renaudière.

    Villebon a appartenu à Sully (il y meurt en 1641). 

    Ces quatre tapisseries figuraient dans l'inventaire de son décès et ont été acquises

    par le Centre des Monuments Nationaux en 1990, pour l'Hôtel de Sully, à Paris.

    Psyché (signifie âme en grec) 

     

     

    Enlèvement de Psyché par Zephyr qui la dépose chez Eros.

    Celui-ci lui demande de ne pas tenter de savoir qui il est,

    et de le rejoindre chaque nuit dans sa chambre.

     

     

    Ses deux sœurs, venues lui rendre visite,

    découvrent les fabuleuses richesses de ce palais et, par jalousie,

    la convainquent qu'elle est sous la coupe d'un être invisible et par conséquent monstrueux.

     

     

    Par peur d'être aimée d'un monstre, Psyché transgresse l'interdit et,

    tandis que son amant est endormi, se penche sur lui, une lampe à huile à la main.

    Malheureusement Psyché, émue par sa beauté,

    fait tomber sur lui une goutte d'huile brûlante qui le réveille.

    Dépité d'avoir été trahi, Eros s'enfuit en abandonnant Psyché.

     

     

    Sur cette dernière tapisserie, on peut voir Psyché à la recherche d'Eros.

    Si d'autres tapisseries ont existé, racontant la suite de cette histoire, elles ont été perdues,

    et nous n'avons aucun détail sur celles-ci.

       

    Ce mythe a été popularisé par Apulée qui est le seul à en donner un récit, dans ses Métamorphoses, appelées aussi "l'âne d'or". 

    Psyché est si belle qu'elle en rend folle de jalousie Aphrodite. Pour se venger, celle-ci demande à son fils Eros (ou Cupidon) de la rendre amoureuse d'un monstre. Mais alors qu'Eros s'apprête à lui tirer un trait empoisonné, il rencontre le regard de Psyché et en tombe amoureux. Eros, à cause de sa mère, ne peut aimer Psyché au grand jour (il devra même rester invisible), et décide de la transporter dans son palais.  

    Chassée de toutes parts, Psyché rencontre Aphrodite, qui la prend comme esclave et lui impose quatre épreuves réputées insurmontables, qui lui permettront de retrouver Eros. Ainsi, elle trie des graines à l'aide de fourmis, elle rapporte la laine d'or de moutons féroces, puise l'eau du Styx, et, enfin doit ramener des Enfers une boite - qu'elle ne devra pas ouvrir - contenant un peu de la beauté de Perséphone. Malheureusement, sur le chemin du retour, elle ouvre la boîte et devient extrêmement laide. Voyant un peu plus tard son visage hideux dans un miroir, elle s'évanouit, jusqu'à ce qu'Eros la retrouve et la réveille, après lui avoir rendu s beauté première. Zeus convoque les Dieux pour célébrer l'immortalité de Psyché et le mariage du couple. Les jeunes mariés auront une fille : Volupté. 

    Ce mythe, qui a inspiré de nombreux artistes, est une parabole sur l'âme qui en traversant de multiples épreuves obtient la félicité éternelle à travers l'amour.

     


    votre commentaire
  •  

     

    La grande salle des appartements de la Duchesse

    a gardé son plafond et ses volets à la française.

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    L'antichambre des appartements de la Duchesse

    montre un plafond peint de paniers de fleurs et de fruits sur fond blanc.

     

     


    votre commentaire
  •  

     


    votre commentaire
  •  

    Verdure à l'Echassier sur la gauche, voir détail sur l'article suivant.

     

    A droite de la photo, Hercule au jardin des Hespérides 

    Tapisserie en laine et soie, XVIIème siècle. 

    Description : Hercule marchant vers la gauche et portant son bouclier

    s'avance vers une Hespéride qui tient de la main droite une branche d'arbre portant des fruits ;

     une autre, à gauche, ramasse des fruits qu'elle serre dans son tablier.

    Deux femmes se trouvent au loin à droite.

    Une ville bordée d'eau est visible en haut et à gauche. 

    Large bordure à arabesques et médaillons à grotesques sur fond jaune d'or contenant des allégories :

    La Foi en haut, la Force en bas, la Justice à gauche et la prudence à droite. Coin inférieur droit refait. 

    Historique : Tapisserie acquise en France pendant la seconde guerre mondiale.

    Elle fut à ce titre saisie par le Central Collectif Point de Munich et

    attribué à la France sans que son convoi de retour pu encore être précisé.

    Attribué au Louvre en 1951. Œuvre classée aux Musées Nationaux Récupération. 

     


    1 commentaire
  •  

     

    Verdure à l'Echassier 

    Tapisserie en laine et soie, manufacture d'Aubusson, XVIIIème siècle. 

    Description : Verdure portant à droite deux arbres, à gauche un oiseau.

    Bordure "en candélabre" à rinceaux et ornements sur fond brun. 

    Historique : Tapisserie retrouvée en Allemagne au dépôt de Neustadt ou figuraient,

    entre autres des œuvres spoliées à des familles françaises.

    Revenues à Paris le 18 juillet 1947 et attribuées au Louvre.

     


    votre commentaire
  •  

     

    Marie Stuart

    Née le 8 décembre 1542 et décédée par exécution pour cause de trahison le 8 février 1587.

    Fille de Marie de Guise et de Jacques V d’Ecosse. 

    Reine d’Ecosse à la mort de son père, elle n'a que six jours.

    Puis Reine de France à dix-sept ans après l’accession au trône de son époux François II.

    (de 1559 à 1560)

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique